COMMENT PRIER LE CHAPELET ?

COMMENT PRIER LE CHAPELET ?

Le chapelet, une prière qui interpelle. Pourtant, le chapelet est prié depuis plusieurs siècles.

ÉCLAIRAGE.
   La prière du chapelet ou prière du Rosaire est à la fois une prière et une méditation Biblique.
C’est une méthode de méditation dont le but est d’occuper entièrement l’esprit dans la contemplation divine, soit par la récitation des prières elles-mêmes, soit par la méditation des scènes évoquées par les passages bibliques proposés, soit... les deux à la fois.
Le chapelet ou Rosaire ne fait appel qu’à des prières toutes simples, faciles à mémoriser, ce qui laisse l’esprit entièrement libre pour la méditation des scènes bibliques présentes à la mémoire. C’est la prière du pauvre, comme Marie.
La prière du chapelet peut être priée et méditée sans aucun texte écrit ni support matériel, même par les personnes qui ne peuvent pas lire ! On peut donc le pratiquer n’importe où, en silence, par exemple en promenade, ou en se rendant à son lieu de travail. Le chapelet est également idéal pour prier en groupe, même avec des personnes de langues différentes car la séquence des prières fournit des points de repères suffisants ; en effet, le chapelet est universellement connu et pratiqué sous la même forme dans tous les pays du monde !

LE ROSAIRE
   Le Rosaire ("couronne de roses"), que nous devons à saint Dominique (v. 1170 - Bologne, 1221), est une dévotion où l’on médite les principales scènes de la vie de Jésus-Christ (communément appelées Mystères du Rosaire) ; 5 mystères joyeux, 5 mystères lumineux, 5 mystères douloureux et 5 mystères glorieux.
Un rosaire comporte quatre chapelets. Les mystères lumineux ont été rajoutés en 2002 à l’initiative du pape Jean Paul II.

LE CHAPELET
   Le chapelet (français du XIIe siècle : "chapelet" = "petit chapeau", "petite couronne") consiste à prier et à méditer seulement cinq des Mystères du Rosaire ; le chapelet est donc composé de cinq fois la séquence : Notre Père, dix fois "Je vous salue Marie" et une fois "Gloire au Père". Ces cinq séquences sont communément appelées "dizaines" du chapelet.
Traditionnellement, le chapelet est précédé, en introduction, du signe de la Croix ("Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit"), de la proclamation du Symbole des Apôtres ("Je crois en Dieu"), d’un "Notre Père", de trois "Je vous salue Marie" et un "Gloire au Père" (Gloire au Père, au Fils et au St Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles, Amen !), puis on commence la première dizaine.


LES MYSTÈRES
Les méditations (ou Mystères) du Rosaire sont les suivantes :

Mystères joyeux du Rosaire
1er Mystère (1ère dizaine du chapelet) : L’Annonciation à Marie par l’ange Gabriel (Lc 1.26-38 ; Mt 1.18-25)
2e Mystère (2e dizaine) : La Visitation de Marie à sa cousine Elisabeth (Lc 1.39-55)
3e Mystère (3e dizaine) : La Nativité de Jésus à Bethléem (Mt 2.1-12 ; Lc 2.1-20)
4e Mystère (4e dizaine) : La Présentation de Jésus nouveau-né au Temple (Lc 2.22-38)
5e Mystère (5e dizaine) : Le Recouvrement de l’enfant Jésus au Temple (Lc 2.40-51)

Mystères lumineux du Rosaire
1er Mystère (1ère dizaine du chapelet) : Le Baptême de Jésus au Jourdain (Mt 3.13-17)
2e Mystère (2e dizaine) : Les noces de Cana (Jn 2.1-12)
3e Mystère (3e dizaine) : L’annonce du Royaume de Dieu avec l’invitation à la conversion (Mc 1.15)
4e Mystère (4e dizaine) : La Transfiguration (Lc 9.28-36)
5e Mystère (5e dizaine) : L’institution de l’Eucharistie (Jn 13)

Mystères douloureux du Rosaire
1er Mystère (1ère dizaine du chapelet) : L’Agonie de Jésus au Jardin des Oliviers
(Mt 26.36-50 ; Mc 14.32-46 ; Lc 22.39-48 ; Jn 18.1-8)
2e Mystère (2e dizaine) : La Flagellation de Jésus (Mt 27.26 ; Mc 15.15 ; Jn 19.1)
3e Mystère (3e dizaine) : Le Couronnement d’épines (Mt 27.27-301 ; Mc 15.16-20 ; Jn 18.37 ; Jn 19.2-15)
4e Mystère (4e dizaine) : Le Portement de Croix (Mt 27.31-33 ; Mc 15.20-22 ; Lc 23.26-32 ;
Jn 19.16-17)
5e Mystère (5e dizaine) : Le Crucifiement et la mort de Jésus sur la croix (Mt 27.34-61 ;
Mc 15.23-47 ; Lc 23.33-56 ; Jn 19.18-42)

Mystères glorieux du Rosaire
1er Mystère (1ère dizaine du chapelet) : La Résurrection de Jésus (Mt 28.1-15 ; Mc 16.1-18 ;
Lc 24.1-12 ; Jn 20.1-28)
2e Mystère (2e dizaine) : L’Ascension de Jésus au ciel (Lc 24.39-53 ; Mc 16.19-20 ; Ac 1.6-9)
3e Mystère (3e dizaine) : L’effusion du Saint Esprit au jour de la Pentecôte (Ac 1.14 - 2.47)
4e Mystère (4e dizaine) : La Dormition et l’Assomption de Marie au ciel (2 R 2.11 ; Tradition ; LG 59)
5e Mystère (5e dizaine) : Le Couronnement de Marie dans le ciel (Ap 12.1 ; Tradition ;  LG 59 et 68)

Le mot du Père Johnson

Le mot du Père Johnson

Chers frères et sœurs de la Paroisse Saint Paul Aurélien du Haut Léon, que la paix et la grâce de notre Seigneur Jésus soient avec vous.
      Je m’appelle Johnson Ikechukwu UGWU. Je suis prêtre de la société des missions Africaines de Lyon et je suis Nigérian. J’ai été ordonné prêtre le 10 décembre 2011 au Nigéria. Cela fait 4 ans déjà que j’habite à Lyon dans la maison mère de la société des missions africaines. Avant mon arrivée en France en 2018, j’étais missionnaire au Nord du Bénin, en Afrique de l’Ouest. C’était une mission de première évangélisation qui comptait 19 communautés villageoises chrétiennes avec 3 prêtres missionnaires pour s’occuper d’elles.
       Cela fait déjà 3 semaines que je suis avec vous et il ne reste qu’une semaine avant mon retour à Lyon pour entamer la deuxième étape de ma formation en Comptabilité et Gestion. Sincèrement, je suis heureux de me retrouver au milieu du meilleur peuple du monde. Le Finistère ne m’est pas étranger car j’étais à Quimper en 2020 pour le service d’été. Mais c’est la première fois, que je fais un voyage jusqu’au nord Finistère. A vrai dire, ce n’était pas prévu que je vienne à la paroisse Saint Paul Aurélien du Haut Léon. Je devais aller au Sud de la France. Mais la providence divine a voulu que je sois avec vous.
      Selon D. Steindl-Rast, « La vie sans gratitude est dénuée d’amour et de passion… »
C’est par ces mots du moine bénédictin, que je voudrais vous exprimer ma profonde reconnaissance pour l’accueil très chaleureux que vous m’avez réservé. Mon cœur est rempli de gratitude à l’égard de chacun de vous. Vous avez une communauté qui témoigne de l’amour de Dieu et du prochain. Merci à mes confrères prêtres et à l’équipe pastorale qui ont mis tout en œuvre pour que mon séjour parmi vous soit très agréable et enrichissant. Merci pour ce beau témoignage de fraternité, d’entraide, de convivialité, de générosité et d’amour que j’ai constaté au sein de vos diverses équipes et communautés chrétiennes.
   Il est vrai que les réalités de l’église de France, et particulièrement du diocèse de Quimper et Léon sont totalement différentes des jeunes églises d’Afrique comme le Nigéria, qui est mon pays d’origine, néanmoins, je suis émerveillé par la foi des personnes que j’ai rencontrées parmi vous et qui me montre que l’Eglise de France reste toujours vivante malgré la crise qu’elle traverse. J’ai été édifié par les différentes rencontres que j’ai eu dans vos différentes communautés et vous m’avez appris aussi à apprécier chaque personne car vous avez tous quelque chose à m’offrir que je n’ai pas.
Je suis très content de mon séjour parmi vous. Merci infiniment pour votre accueil très chaleureux, vos générosités et vos gentillesses à mon égard. C’est un privilège pour moi, d’être aux services de vos différentes communautés chrétiennes. Merci d’avoir fait de mon séjour parmi vous un moment inoubliable. Que le Seigneur, qui vous a appelés à son admirable lumière, soit votre lumière. Qu’il vous accorde la grâce dont vous avez besoin pour être la lumière qui éclaire vos frères et sœurs.
UGWU Johnson Ikechukwu,
Prêtre SMA

Père Jean Luc Y. N'DOUR

Père Jean Luc Y. N'DOUR

« A vous, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ. Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ ! Il nous a bénis et comblés des bénédictions de l’Esprit, au ciel, dans le Christ » (Eph. 1, 2-3)

Chers fidèles de la paroisse Saint Paul Aurélien du Haut Léon, c’est par cette salutation que je rejoins chacun de vous en Christ notre Seigneur.
    Je suis le père Jean Luc Yahya NDOUR, prêtre de l’Archidiocèse de Dakar au Sénégal. Je suis un prêtre qui comptabilise aujourd’hui dix-sept (17) ans de vie sacerdotale.
     Qu’est-ce qui a conduit mes pas chez vous ? Je dirai bien la Providence Divine qui a commencé à agir depuis 2008 par ma rencontre et la connaissance de votre Curé, le père Guillaume CROGUENNEC. Tout est parti du mariage de ma petite sœur qui a eu lieu dans sa juridiction paroissiale. A l’occasion je l’ai aidé en assurant la célébration des messes, obsèques, baptêmes pendant son temps de congé. C’était le début d’une expérience fraternelle qui m’a conduit à le remplacer sur sa paroisse de Pont l’Abbé huit (8) ans de suite, de 2008-2015. Aujourd’hui cette expérience se poursuit ici dans le Léon où le ministère l’a conduit.
   Je me réjouis de cette expérience de remplacement d’été, ici chez vous, qui m’ouvre comme prêtre africain, à d’autres réalités pastorales, puisque même si l’Eglise est universelle les réalités de votre église vieille de plusieurs siècles, différent de nos jeunes églises d’Afrique. Une conviction cependant m’habite, en venant à votre rencontre, je viens à la rencontre de frères et sœurs, avec qui je suis intrinsèquement uni en Christ, parce que tous membres de son corps.
   Je veux au cours de ce mois, accueillir à travers vos personnes et les circonstances que je vivrai, le Seigneur qui se donne merveilleusement en chacun de vous. Je veux approcher chacun de vous mes frères et sœurs chrétiens et d’autres qui seront sur mon chemin de manière simple et vrai.
    J’aurai pendant ce mois à découvrir, autant que possible, quelques clochers, des dix-neuf (19) que compte votre paroisse et en même temps la beauté de vos églises, qui laissent monter en les visitant, la grande pratique de plusieurs générations de chrétiens. Elles (les églises) ont une vie !
   Qui suis-je vraiment ? Et quel est mon champ d’action dans le large champ du Christ ?
   Après un ministère qui m’a conduit à servir comme vicaire en paroisse, prêtre en Foyer de Charité au Sénégal, je suis aujourd’hui Curé d’une paroisse, Christ-Roi de l’Univers de Diouroup, dans l’Archidiocèse de Dakar et particulièrement dans sa zone rurale. C’est une paroisse qui compte vingt-trois (23) Communautés Ecclésiales de Base dit CEB. Ces communautés villageoises différentes selon la taille essayent de refléter l’Eglise Famille de Dieu. Elles sont bien dynamiques !
Depuis aussi deux (2) ans déjà mon père évêque m’a appelé au ministère d’exorcisme que j’exerce en découvrant la puissance du Christ qui comme jadis libère, délivre et guérit.
    Chers paroissiens de Saint Paul Aurélien du Haut Léon que la paix soit votre partage. Puissiez-vous rayonner et offrir le Christ à vos frères et sœurs en humanité, dans cette France qui a réellement besoin du Christ. Priez pour moi ! Je prie pour vous.
Père Jean Luc Y. N’DOUR

Une nouvelle présidente de la délégation du Finistère du Secours Catholique

Une nouvelle présidente de la délégation du Finistère du Secours Catholique

   Depuis le 16 mars dernier, j’ai accepté de prendre la présidence de la Délégation du Finistère du Secours Catholique.
Mais qui suis-je ?
   Je m’appelle Evelyne André. J’habite à Plouescat. Je suis mariée, maman de 3 grands enfants et en retraite depuis 5 ans. Jusqu’à aujourd’hui, j’avais en charge la coordination de l’équipe de la Baie du Kernic dans le Haut Léon. J’ai intégré l’équipe en octobre 2018 suite à la rencontre à la Cité Saint Pierre à Lourdes de Marie, bénévole de l’équipe.
    De juillet 2019 à Juillet 2022, j’ai été tout d’abord coresponsable de l’équipe de la Baie du Kernic puis responsable d’équipe. Je me suis formée régulièrement, j’ai participé à plusieurs projets au niveau du territoire et de la délégation. La vie en équipe m’a appris les différentes actions du SC-CF et m’a permis de mettre en œuvre le projet de la Délégation. Cette vie d’équipe est importante pour moi, elle a été un lieu d’apprentissage, d’écoute, de partage. Elle est aussi le terreau pour accepter sereinement la fonction de présidente de la Délégation du Finistère. Je remercie les 17 bénévoles de l’équipe de m’avoir fait confiance.
    Mon engagement en tant que présidente est un appel, à poursuivre une vie en équipe à plus grande échelle avec tous les acteurs de la délégation. Le sens et l’appartenance au Secours Catholique ne sont pas nouveaux, je le tiens de ma maman qui a tant donné et œuvré pour le Secours Catholique pendant 40 ans. En résumé, un héritage, une rencontre est un appel à aider les plus pauvres.
Cet appel m’a beaucoup bousculée, pourquoi moi ?
C’est une lourde responsabilité, la délégation c’est :
- 850 bénévoles répartis dans 32 équipes
- 7 salariés à Quimper (1 Délégué, 4 animateurs, 1 assistante de direction et 1 comptable)
--Un bureau composé de 7 membres
     Je veille sur tout ce petit monde, en ayant toujours en tête de porter la mission du Secours Catholique et du projet associatif de transformation de la société en un monde juste, fraternel et durable. Mais aussi de garder le lien avec l’Eglise diocésaine.
Je porte aussi le message donné par la Présidente nationale lors de l’AG de juin 2022 :
« Ensemble, cheminons au pas des plus pauvres ».
Evelyne ANDRE 

123