Une nouvelle présidente de la délégation du Finistère du Secours Catholique

Une nouvelle présidente de la délégation du Finistère du Secours Catholique

   Depuis le 16 mars dernier, j’ai accepté de prendre la présidence de la Délégation du Finistère du Secours Catholique.
Mais qui suis-je ?
   Je m’appelle Evelyne André. J’habite à Plouescat. Je suis mariée, maman de 3 grands enfants et en retraite depuis 5 ans. Jusqu’à aujourd’hui, j’avais en charge la coordination de l’équipe de la Baie du Kernic dans le Haut Léon. J’ai intégré l’équipe en octobre 2018 suite à la rencontre à la Cité Saint Pierre à Lourdes de Marie, bénévole de l’équipe.
    De juillet 2019 à Juillet 2022, j’ai été tout d’abord coresponsable de l’équipe de la Baie du Kernic puis responsable d’équipe. Je me suis formée régulièrement, j’ai participé à plusieurs projets au niveau du territoire et de la délégation. La vie en équipe m’a appris les différentes actions du SC-CF et m’a permis de mettre en œuvre le projet de la Délégation. Cette vie d’équipe est importante pour moi, elle a été un lieu d’apprentissage, d’écoute, de partage. Elle est aussi le terreau pour accepter sereinement la fonction de présidente de la Délégation du Finistère. Je remercie les 17 bénévoles de l’équipe de m’avoir fait confiance.
    Mon engagement en tant que présidente est un appel, à poursuivre une vie en équipe à plus grande échelle avec tous les acteurs de la délégation. Le sens et l’appartenance au Secours Catholique ne sont pas nouveaux, je le tiens de ma maman qui a tant donné et œuvré pour le Secours Catholique pendant 40 ans. En résumé, un héritage, une rencontre est un appel à aider les plus pauvres.
Cet appel m’a beaucoup bousculée, pourquoi moi ?
C’est une lourde responsabilité, la délégation c’est :
- 850 bénévoles répartis dans 32 équipes
- 7 salariés à Quimper (1 Délégué, 4 animateurs, 1 assistante de direction et 1 comptable)
--Un bureau composé de 7 membres
     Je veille sur tout ce petit monde, en ayant toujours en tête de porter la mission du Secours Catholique et du projet associatif de transformation de la société en un monde juste, fraternel et durable. Mais aussi de garder le lien avec l’Eglise diocésaine.
Je porte aussi le message donné par la Présidente nationale lors de l’AG de juin 2022 :
« Ensemble, cheminons au pas des plus pauvres ».
Evelyne ANDRE 

Pardon de saint Hervé

Pardon de saint Hervé

Vendredi 17 juin 2022
PARDON DE SAINT HERVE LANHOUARNEAU

Qui était Saint Hervé ?
        Saint Hervé est un saint du Léon, contemporain des saints Goeznou et Majan. Fils de Hoarvian et de Rivannon, il naquit à l’aube du VIème siècle à Lanrioul en Plouzévédé. Né aveugle, il apprit sur les genoux de sa mère le chant des psaumes et des hymnes, puis s’en fut à l’école de l’ermite Arzian. Jeune homme, il se consacra à Dieu sous la houlette d’un moine de sa parenté, Urfol, à Lanrivoaré. C’est là qu’un jour, un loup tua l’âne avec lequel Guic’haran, le guide d’Hervé, labourait ; sur l’injonction d’Hervé, le loup prit la place de l’âne et acheva le travail. Peu après, Urfol, désireux de solitude, laissa son ermitage à Hervé (L’ermitage de saint Hervé est toujours visible à Costhouarné en Lanrivoaré). Ses disciples se faisant plus nombreux, Hervé reprit la grand-route vers Saint-Pol. Il s’arrêta en chemin, non loin de son pays d’origine, à Lanhouarneau  c’est là qu’il s’établit définitivement avec ses compagnons. Deux voyages l’entraînèrent encore sur les routes : une importante tournée en Cornouaille et le concile du Méné-Bré réuni contre Conomor. Lui, l’aveugle, voyait, dit-on, le ciel ouvert, c’est pourquoi la tradition lui a attribué le cantique « Jezus pegen braz ve ».

80ème ANNIVERSAIRE DU VŒU
« Cher Saint Hervé, notre patron puissant, nous, vos enfants, agenouillés ici, devant votre statue et vos saintes reliques, nous vous prions de ramener à la maison, rapidement, sains de corps et d’esprit, tous les prisonniers de Lanhouarneau. Nous vous prions de veiller avec soin sur nos marins et soldats. Nous vous prions de protéger la paroisse de tout mal durant cette guerre 1939-1945 (vœu de 1942).
Ha ma roit deomp hor goulenn, ni, d’hon tro, aaro deoc’h hor ger da ober eus deiz ho kouel 17 a viz even eur gouel-berz hiviziken : paouez raim da labourat, tostaat raim euz ar sakramantchou, mont a raim d’an offeren, d’ar gousperou ha d’ar brocession. »

Nous vous prions de garder parmi nous la foi de nos ancêtres.
Et si vous nous donnez ce que nous demandons, nous, à notre tour, nous vous donnons notre parole de faire le jour de votre fête du 17 juin une fête d’obligation :
nous n’y travaillerons pas, nous nous approcherons des sacrements, nous irons à la messe, aux vêpres et à la procession. 

BONNE FÊTE MAMAN

BONNE FÊTE MAMAN

Seigneur, en ce jour de fête et de joie, nous voulons te rendre grâce, te dire merci
pour nos mères, celles qui sont encore parmi nous et celles qui t’ont rejoint.
Oui, Seigneur, merci pour nos mères qui, les premières, nous ont fait connaître ce
que signifie aimer et être aimé.

Par leur amour, c’est ton amour qui se révèle à nous.
Par leur sourire, c’est ta joie qui nous rejoint.
Par leurs mots d’encouragement et de consolation,
c’est ta voix que nous entendons.
Seigneur, Tu as créé la maman avec un cœur semblable au tien.

Nous Te demandons de bénir la maman heureuse et bien entourée,
la maman oubliée, la maman violentée,
la maman rejetée, la maman adoptive,
la maman endeuillée, la maman malade, qui se prépare à aller te rejoindre.

Toi Seigneur qui peux tout par ton Esprit Saint,
prodigue-leur Ton Amour, Ta tendresse.
Mets dans leur cœur Ta Paix, Ta Joie,
et accorde aux mamans comblées de savoir consoler la maman oubliée.
Merci Seigneur pour les mères, les grands-mères et les futures mères.
Montre-leur Ta bonté en leur faisant vivre aujourd’hui la plus belle des journées.
Amen.

VISITE PASTORALE DE MONSEIGNEUR LAURENT DOGNIN

VISITE PASTORALE DE MONSEIGNEUR LAURENT DOGNIN

    Notre Paroisse St-Paul Aurélien va vivre un événement important en recevant la visite de notre Evêque Mgr Dognin du 1er Juin au 5 Juin 2022.
    Avec notre Evêque nous « allons » vivre et « parler » d’Evangélisation. Derrière cette nécessité se trouve une question fondamentale : pourquoi voulons-nous annoncer l’Evangile ? Pourquoi voulons-nous qu’il y ait des Communautés Paroissiales Catholiques en Finistère ?
L’annonce de l’Evangile n’est pas réservée aux seuls prêtres, diacres, religieux, religieuses… Ce sont tous les chrétiens convaincus qui ont toujours été, qui sont encore aujourd’hui, et qui seront demain les artisans de la Mission. Il ne s’agit donc pas de réfléchir seulement à ce que nous voulons faire dans la paroisse St-Paul Aurélien, mais à ce que nous voulons être à la suite du Christ. Il nous faut pour cela être encore inventifs. On a souvent du mal à sortir du schéma actuel pour la conduite des différents clochers. « On a toujours fait comme cela ». Pourtant il y a des grandes générosités de la part des baptisés de notre paroisse. Mais tout cela est à renforcer en mutualisant, les projets et les moyens au service de la proximité avec chaque clocher.
    Notre Evêque visite notre paroisse St-Paul Aurélien : il va écouter, questionner, authentifier, relancer, évaluer notre projet pastoral missionnaire. Les quelques jours au rythme des événements que ce programme, que je vous invite à découvrir, doit être vécu pour nous tous comme une grâce, en présence de notre Evêque qui vient nous rencontrer. Faisons l’effort de nous rendre aux célébrations et aux rencontres, où nous sommes investies, proposées tout au long de cette semaine.
    Que nous en sortions fortifiés dans la foi, encouragés dans le service, renouvelés dans nos engagements paroissiaux.
Pour l’équipe pastorale
Père Guillaume Croguennec

123