Les 1ères Eucharistie et professions de foi

Elles sont préparées tout au long de l'année par les catéchistes, les enseignants et les prêtres . Il est important que les familles participent régulièrement à la messe tout au long de l'année, afin de préparer eux-mêmes leurs enfants à ces démarches .

Des temps forts et retraites sont proposés

Première Eucharistie

Pour les Communautés Chrétiennes Locales de St Pol de Léon et Notre-Dame de Callot, une réunion pour les parents des futurs 1ers communiants est prévue le mardi 13 novembre à 20h à la salle ste Anne à St Pol.
Pour la Communauté Chrétienne Locale de la Baie du Kernic, le mardi 5 février à Plouescat (lieu et heure seront précisés)

Au cours de ces rencontres, tous les renseignements concernant la préparation de ce sacrement seront donnés. Les parents qui peuvent se rendre disponibles pour épauler les catéchistes lors des différentes étapes peuvent se faire connaître auprès d'elles.

Étapes pour les CCL de St Pol et N-D de Callot ( en attente de renseignements pour la CCL du Kernic )

• Temps forts obligatoires :

  1. Samedi 13 oct de 14h30 à 17h30 à l'école st Joseph de Taulé ou à l 'école ste Thérèse de Plougoulm :
    catéchèse en groupes sur les 4 temps de la messe suivie de la messe paroissiale à 18h
  2. Première Réconciliation : mercredi 27 mars 2019 de 9h30 à 12h à Henvic ou le mercredi 3 avril 2019 de 14h à 17h à St Pol
  3. Retraite : Samedi 11 mai 2019 de 10h à 17h à l'école Notre-Dame de la Charité à St Pol

• Célébrations

  • Dimanche 19 mai 2019 à 11h à St Pol
  • Dimanche 2 juin 2019 à 11h à Plouescat
  • Samedi 8 juin 2019 à 18h à Taulé.


Profession de foi

Réunion de présentation pour les 3 Communautés Chrétiennes : mercredi 10 octobre de 18h à 20h à Cléder pour l'ensemble des familles de la paroisse Saint Paul Aurélien du Haut-Léon.
Cette présentation se fera au Collège Notre-Dame d'Espérance ( 33, rue de Plouescat ) avec un groupe pour les jeunes et un autre pour les parents. Ce temps de présentation sera suivi d'une célébration à l'église de Cléder

Temps forts :

  1. Lundi 22 octobre 2018 à Landévennec
  2. Lundi 8 avril 2019 à Guiclan
  3. Samedi 18 et dimanche 19 mai 2019 : Festival Joyful à Landerneau organisé par le diocèse

Faire sa Communion c’est être invité :

  • à participer au rassemblement des chrétiens
  • à communier au Corps du Christ

Ce sera un temps de fête.
Pour s’y préparer nous invitons les enfants à cheminer ensemble :

  • Vivre le Sacrement de Réconciliation,
  • Rencontrer des témoins,
  • Comprendre ce que les chrétiens vivent en célébrant l’Eucharistie.

Les enfants qui souhaitent faire leur Première Eucharistie doivent participer obligatoirement aux temps forts proposés.

Pour préparer la cérémonie elle-même, une répétition aura lieu dans chaque communauté

Important : en remplissant le bulletin d'inscription, merci de bien renseigner la date et le lieu du baptême. Ces renseignements sont indispensables à l'inscription sur les registres paroissiaux


Profession de Foi

Célébrations de la profession de foi sur notre paroisse

  • Dimanche 26 mai 2019 à 11 h à Saint Pol de Léon pour les Communautés de Saint Pol de Léon et Notre Dame de Callot
  • Jeudi 30 mai 2019 (Ascension) à 11 h à Cléder pour la Communauté de la baie du Kernic.

Démarche vers la profession de foi

Des courriels seront envoyés aux familles pour chaque étape.


Histoire de la Profession de foi

De la communion solennelle à la profession de foi

C'est à partir des années 50 que l'on commence à situer la profession de foi dans son rapport au baptême et à la communauté
En Occident, jusqu'au XIIe siècle, baptême et première communion étaient reçus simultanément. À la suite du 4e concile du Latran (1215), qui reporte la première communion à « l'âge de discrétion », la première communion se voit retardée à l'âge de 7 ou 12 ans, voire plus tard encore.

« Alors qu'avant, les sacrements de l'initiation chrétienne faisaient la maturité spirituelle, désormais c'est la capacité de discernement qui donne accès à la communion », explique le P. Jean-Paul Russeil, professeur de théologie à Poitiers

Première eucharistie

Avec le concile de Trente (1545-1563), la première communion est solennisée, sous l'influence notamment de saint Vincent de Paul. Les enfants y sont préparés, ce qui permet d'édifier aussi les parents.
À partir de la seconde moitié du XVIIe siècle et jusqu'en 1910, la première communion devient ainsi une véritable tradition culturelle.

Une profession de foi au cours de la messe

Tout change quand Pie X promulgue son décret Quam singulari (1910), qui autorise les enfants à communier dès 6-7 ans.
On en vient alors, afin de maintenir un certain nombre d'années de catéchisme, à distinguer la première « communion privée » se faisant en famille, de la « communion solennelle, vers 10-11 ans, se faisant devant tout le monde et ne relevant plus d'une initiation sacramentelle ».

Dès 1936, l'assemblée des cardinaux et archevêques de France, sensible à l'ambiguïté de cette célébration, suggère que « l'on donne à la communion solennelle, comme caractère essentiel, celui d'une profession de foi faite au cours de la messe ».
Du coup, dans les années 50, on commence à lier la profession de foi de la communion solennelle au renouvellement annuel par tous les chrétiens de la profession de foi baptismale, au cours de la vigile pascale, comme l'avait remis en valeur Pie XII.
« On vise ainsi à situer cette profession de foi dans son rapport au baptême et à la communion et dans son rite liturgique et communautaire », poursuit le P. Russeil. D'où l'apparition de l'aube, vêtement blanc qui, avec la croix et le cierge, rappelle cette dimension baptismale. » Ceci n'empêche pourtant pas l'appellation de « communion solennelle » de se perpétuer dans les mentalités.

Claire Lesegretain