Bible et culture

Depuis 1983, sous l'impulsion du Service de la Formation Biblique du Diocèse, l’Association Bible et culture , propose chaque année une lecture continue d’un livre biblique.     
Des réunions ont lieu chaque mois ( période hivernale ) dans plusieurs clochers.

Le Thème pour 2018-2020 portera sur l'étude de l'Evangile selon saint Luc.

Cette lecture de la Bible est ouverte à tous et ne nécessite aucune connaissance préalable.

Sur Carantec

  • Lieu : Presbytère de Carantec
  • Rencontres en général une fois par mois au presbytère de Carantec.
  • Les dates sont publiées sur les feuilles d'annonces hebdomadaires.
  • Contact : Laurence Pesce 06 98 24 91 41
  • Contact : Jean Claude Le Saint 02 98 67 91 52


Sur Roscoff

  • Lieu : Presbytère de Roscoff
  • Dès le mois de novembre, les réunions ont lieu à 14h30, au presbytére de Roscoff chaque mois, en général de novembre à mai.
  • Calendrier : Il n'y a pas de calendrier fixe d'établi, les dates sont choisies lors des réunions par les participant(e)s
  • Contact : Chantal ROUSSEAU 02 98 69 71 87

Sur Saint Pol de Léon

  • Les rencontres ont lieu à la salle sainte Anne à Saint Pol de léon.
  • Contact : Marie-Madeleine THEVENIN 02 98 29 04 05
  • Les dates sont publiées sur le bulletin paroissial ou les feuilles d'annonces hebdomadaires.

Rencontres BIBLIA

Ces rencontres BIBLIA sont organisées à la salle Ile Verte du Forum à Carantec entrée 2, rue Pasteur de 17h à 18h
    (pour ceux qui le souhaitent, le débat peut se prolonger jusqu'à 18H30)

Elles s'adressent à tous, croyants ou non croyants, aucune compétence requise.
Possibilité de venir en cours de cycle.
Contact:   Roselyne Le Gall: 06 15 42 84 51      
roselegall(a)orange.fr

D'où vient le mot ''Bible'' ?

La Bible, c'est un livre, ou plutôt c'est un ensemble de livres écrits sur presque mille ans.
Pendant très longtemps, on a écrit tous les livres, religieux ou profanes, sur du papyrus. Le port de Byblos (dans le Liban actuel) était la plaque tournante du commerce du papyrus .
La ville a donc donné son nom à la production des écrits : les mots grecs ''è biblos'' ou ''to biblion'' ont désigné ce que nous appelons aujourd'hui un livre.
Au pluriel, on disait ''ta biblia'' ( les livres, la bibliothèque).
Plus tard, le mot grec est passé en latin et, peu à peu, on a oublié son origine grecque, d'autant plus que beaucoup de mots latins se terminent en ''a'