Allègement des contraintes sanitaires

Après la fin du couvre-feu, voici que nous obtenons, à compter du 1er juillet, la possibilité d’occuper toutes les places assises dans nos églises et chapelles. La distanciation n’est plus requise.
On continue de porter un masque, le gel hydroalcoolique préconisé.

Accueil paroissial

Accueil paroissial

    Accueil paroissial principal au presbytère de Saint Pol de Léon
- Permanence : mardi, jeudi, vendredi et samedi de 9h30 à 11h30.
- Inscriptions pour baptêmes et mariage : samedi matin de 10h00 à 11h30.
Les autres presbytères remettent peu à peu en place le service d'accueil.

Fin des contraintes?

Fin des contraintes?

    Une à une, les contraintes liées à la protection contre le Covid-19 se détendent :
- Les mariages reprennent (certains après avoir été reportés deux fois), ainsi que les baptêmes. Merci aux familles d’avoir été si patientes.
- La catéchèse des enfants a été bien sollicitée (6 célébrations de première eucharistie). Je salue l’excellent travail de coordination des catéchistes.
- Les célébrations des professions de foi ont été démultipliées : depuis janvier, nous avons organisé 12 célébrations pour les 6èmes et 5èmes, afin de respecter les distanciations imposés aux assemblées.
- Les chorales, les groupes divers de préparation ou de réflexion reprennent petit à petit. Cela est bien encourageant.

    Les prescriptions sanitaires, ces limitations que nous avons dû faire appliquer par esprit citoyen et charité chrétienne, ont cependant laissé des traces :
- Des fidèles sont restés chez eux, considérant les messes comme des lieux possibles de contamination. Reviendront-ils prier dans une assemblée ?
- D’autres fidèles, agacés par les mesures que l’on exigeait d’eux au seuil des églises, ont considéré que les pouvoirs publics n’avaient pas à réguler l’organisation interne du culte, ni l’Eglise approuver cela.
- Le Conseil d’Etat a rangé la célébration publique de l’eucharistie dans la liste des « droit constitutionnels », et certains ont manifesté plus loin encore, en exigeant immédiatement la communion dans la bouche. Des oppositions déterminées ont surgi dans le paysage catholique français.

    Oui, cela va laisser des traces : car il y a eu des dévouements aussi bien que des attentes et des crispations. Que Christ assure l’unité quand vient le trouble ; qu’il nous préserve de toute déchirure à cause des fortunes du temps ; que vive son Eglise en paix, avec les dons divers de l’Esprit !
Père D.Thépaut

Communiqué de presse

Communiqué de presse

Communiqué de presse de la CEF
Paris, le 13 juillet 2021
COVID : après la déclaration du Président de la République du 12 juillet 2021
    Suite aux annonces du Président de la République, le 12 juillet concernant les mesures sanitaires, la Conférence des évêques de France (CEF) note que les cultes et leur pratique n’ont pas été cités dans la liste des lieux qui nécessiteront le pass sanitaire pour leur accès.
    En conséquence, la CEF considère que les règles en cours actuellement restent valables : à savoir l’utilisation du gel hydro alcoolique, le port du masque et tout autre mesure sanitaire liée à la pratique du culte.
    Soucieuse du bien commun, la CEF continue d’inviter chacun à se mobiliser contre le virus. Elle appelle les catholiques à entrer dans cette perspective en prenant leur propre responsabilité vis-à-vis du vaccin.
La CEF restera vigilante comme depuis le début de la crise quant au respect de la liberté de culte.

Consignes déconfinement

Consignes déconfinement

Consignes LITURGIE - DECONFINEMENT

Foire questions

Foire questions

     Pour tenir compte des nouvelles mesures prises par le gouvernement quant à la pandémie de Covid, la rubrique "La foire au questions"  est mise à jour continuellement.
Retrouvez les différentes questions et réponses sur le site diocésain >>>

 

 Vous pouvez également accéder aux informations officielles coronavirus sur le site gouvernemental
Point de situation >>>